EN

Esteban Ocon

Il va vite. Très vite même Esteban Ocon. Tout petit déjà, le gamin d’Évreux caresse le rêve de piloter. Soutenu par ses parents, garagistes dans la capitale euroise, Esteban commence à 5 ans à se frotter à l’école du karting.

Dès que possible, il enchaîne les tours de piste à Normanville. Le garçon adore ça. Il apprend vite et progresse à la même vitesse.En 2007, il remporte le championnat de France minimes de karting. En 2008 aussi mais chez les cadets. La spirale est amorcée.

En 2012, viennent les premiers tours de roue en monoplace, dans l’antichambre de la Formule 1. Là encore, la progression du jeune Ébroïcien est fulgurante. En 2014, il est sacré champion d’Europe de Formule 3.

Cette réussite lui entrouvre les portes de la catégorie reine. En 2016, il est qualifié pour le premier Grand Prix de sa carrière en Belgique. Il devient, à moins de 20 ans, le plus jeune pilote français au départ d’une épreuve de Formule 1. Il termine seizième à un tour du vainqueur.

S’en suit deux saisons riches en apprentissage chez Force India pour le parfois fougueux pilote eurois avant l’annonce de son arrivée chez Renault Sport en août dernier, comme pilote titulaire pour les deux saisons à venir et une option pour les deux suivantes.

Depuis le retour de la marque au losange en Formule 1 en 2016, pas un Français n’avait piloté la monoplace Renault. Esteban Ocon va mettre fin à cette disette en devenant, après Romain Grosjean, Patrick Tambay, Philippe Streiff, François Hesnault, René Arnoux, Alain Prost et Jean Pierre Jabouille, le huitième pilote tricolore à courir pour la marque française.

A 23 ans, le natif d’Évreux mesure tout le poids qui repose désormais sur ses épaules. « Mais ça ne me fait pas peur, bien au contraire. Je suis tellement fier de courir désormais pour Renault. ». Rendez-vous dès le 15 mars prochain pour le premier Grand Prix de la saison en Australie.

Commentaires

Aucun commentaire. Soyez le premier à en laisser un.

Vous devez être connecté ou vous inscrire sur cette page pour publier un commentaire.